Need for Speed Payback

Need for Speed Payback

  • pc
  • ps4
  • one

Fiche

jaquette avant

71,5

  • Genre :

    Course

  • Éditeur :

  • Développeur :

    Ghost Games

  • Sortie :

    10 Novembre 2017

  • Jouable en :

    Solo

Synopsis :

Config minimum

Config conseillée

  • Système d'exploitation : Windows 7 64 bits ou supérieur
  • Processeur : Intel i3 6300 à 3,8GHz ou AMD FX 8150 à 3,6GHz avec 4 threads matériels
  • RAM : 6 Go
  • Espace disque : 30 Go
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 750 Ti ou AMD Radeon HD 7850 ou carte graphique équivalente compatible DirectX 11 avec 2 Go de mémoire
  • Système d'exploitation : Windows 10 64 bits ou supérieur
  • Processeur : Intel i5 4690 à 3,5GHz ou AMD FX 8350 à 4,0GHz avec 4 threads matériels
  • RAM : 8 Go
  • Espace disque : 30 Go
  • Carte graphique : AMD Radeon RX 480 4 Go, NVIDIA GeForce GTX 1060 4 Go ou carte graphique équivalente compatible DirectX 11 avec 4 Go de mémoire

News (7)

1 - 6 of 7

Test

71,5

jaquette avant

#Jouissif #Méritoire #Répétitif

Introduction :

Le dernier épisode de la série, Need for Speed, tentait un reboot.

Il faut dire que la franchise, après avoir sorti plusieurs opus de qualité très moyenne, en avait bien besoin.

Le titre était beau, mais non exempté de défauts.

On pouvait lui reprocher principalement l’absence de la police et donc des courses poursuites qui vont avec et l’absence de trafic sur les routes.

Le nouvel opus, Need for Speed Payback, s’est fait plutôt discret durant sa conception ; on ne sait pas grand-chose de lui.

Du coup, le jeu entre les mains, je ne sais pas à quoi m’attendre …

Le titre sera-t-il une bonne ou une mauvaise surprise ?

Évaluation :

Les courses tout-terrain en apparence ennuyeuses sont géniales

Need for Speed Payback se déroule a Fortune Valley, un lieu inspiré de Las Vegas dans le Nevada.

 

Vous faites parti d’un crew et une de vos vieilles connaissances, une certaine Lina Navarro, va vous confier une mission risquée : voler une voiture de luxe dotée d’une technologie inconnue.

 

Problème cependant, après avoir rempli avec succès la mission, elle vous trahira et tentera de vous livrer à la police.

 

Heureusement, vous parviendrez à leur échapper de justesse.

 

Le tuning est de retour !

Vous allez alors tenter de vous venger, mais ce ne sera pas une tâche aisée vu que la traitresse est membre d’un cartel mafieux appelé “Le Clan” qui contrôle les courses de rue, la police et les casinos.

 

Pour la faire tomber, vous allez devoir rallier tous les crew de Fortune Valley à votre cause. Pour y arriver, il va falloir battre leurs membres et leurs leaders, les uns après les autres, dans des courses endiablées ...

 

Un scenario simple, limpide mais redondant …

 

On remarque que EA a abandonné l’idée de cinématiques réalistes à base de vrais acteurs / voitures / décors. On retrouve ici notre bonne vieille 3D.

 

Les courses de drift sont les plus excitantes

Le gameplay est la partie la plus réussie du titre.

 

2 choses.

 

La première ? Le tuning est de retour.

 

C’est à dire que dans vos garages, vous pourrez personnaliser vos voitures (couleur, stickers, performance) comme bon vous semble et ce de façon très facile ; une chose qui était plutôt pénible dans le précédent opus.

 

La deuxième ? La police est enfin revenue !

 

C’est à dire que sur de nombreuses missions, vous l’aurez constamment au cul …

Ne vous attendez pas à quelque chose d’évident : la vraie police est de retour : la police complètement dingue qui vous rentre dedans, pose des herses et bien plus encore.

 

Noter que dans cet épisode, les hélicoptères qui vous prennent en chasse ainsi que certaines voitures de police sont dotés d’un système qui grille les moteurs ; ils appellent ça le “skyhammer”.

 

Voilà pour les 2 choses importantes et modifications qui font du bien.

 

Une grande map pleine de vide ?

Sinon, on peut signaler que Need for Speed Payback propose plusieurs types de course ; principalement : Circuit, Sprint, Contre-la-montre, Livraison, Fuite, Tout-Terrain, Drift et Drag.

 

Même en difficulté facile, les courses ne sont pas gagnées d’avance.

 

Il faudra vraiment s’employer, recommencer plusieurs fois et faire preuve de panache.

 

Malgré quelques craintes de lassitude en début de jeu, Need for Speed Payback s’avère au final totalement jouissif.

 

On peut noter que l’IA fonctionne correctement, se déplace bien et commet même parfois quelques erreurs.

 

Les effets spéciaux sont au rendez-vous

La nouveauté du titre ? l’aspect “chance”.

 

C’est la déferlante / polémique du moment : les Loot Boxes …

 

Gratuites ou payantes ces Loot Boxes contiennent des objets virtuels offrant des améliorations dans le jeu.

 

Concrètement, vous pouvez payer pour obtenir des améliorations qui vous auraient demandé beaucoup plus de temps en suivant le déroulement normal du jeu. Vous gagnez du temps, mais perdez de l’argent.

 

Cela se traduit également par un pari en début de chaque mission que vous pouvez accepter ou refuser.

 

Vous remplissez les objectifs et vous gagner le gain, vous perdez et vous perdez la somme engagée.

 

C’est novateur, mais n’apporte pas grand chose d’intéressant.

 

Graphiquement le jeu déçoit et ce malgré une interface réussie.

Pour dire vrai, on a du mal à cerner la patte graphique du titre.

On est plutôt dans un style Grand Theft Auto 5 avec le désert au nord et le centre-ville au sud.

On sent que les graphismes ne viennent pas des tripes d’un vrai fan de la franchise.

 

Pour finir, on insistera sur le fait que les musiques n’ont rien d’exceptionnelle.

 

Le résultat est plutôt mitigé.

Screenshots :

Résultats :
Graphismes 27 /50
Cohérence
Qualité
Originalité
Pertinence
5
12
5
5
/10
/15
/15
/10
Gameplay 40 /50
Richesse
Originalité
IA
20
12
8
/25
/15
/10
Ambiance Sonore 33 /40
Musiques
Bruitages
13
20
/20
/20
Scénario 15 /30
Originalité
Pertinence
8
7
/15
/15
Durée de vie 20 /20
Bugs 8 /10

Config minimum :

  • Système d'exploitation : Windows 7 64 bits ou supérieur
  • Processeur : Intel i3 6300 à 3,8GHz ou AMD FX 8150 à 3,6GHz avec 4 threads matériels
  • RAM : 6 Go
  • Espace disque : 30 Go
  • Carte graphique : NVIDIA GeForce GTX 750 Ti ou AMD Radeon HD 7850 ou carte graphique équivalente compatible DirectX 11 avec 2 Go de mémoire

Config conseillée :

  • Système d'exploitation : Windows 10 64 bits ou supérieur
  • Processeur : Intel i5 4690 à 3,5GHz ou AMD FX 8350 à 4,0GHz avec 4 threads matériels
  • RAM : 8 Go
  • Espace disque : 30 Go
  • Carte graphique : AMD Radeon RX 480 4 Go, NVIDIA GeForce GTX 1060 4 Go ou carte graphique équivalente compatible DirectX 11 avec 4 Go de mémoire
Note : 71,5/100

Images (740)

Vidéos (0)

1 - 0 of 0

Fonds d'écran (0)

1 - 0 of 0