DiRT 4

DiRT 4

  • pc
  • ps4
  • one

Fiche

jaquette avant

73

  • Genre :

    Course

  • Éditeur :

  • Développeur :

    KOCH Media

  • Sortie :

    06 Juin 2017

  • Classification :

    - de 3 ans

  • Jouable en :

    Solo / Multi

Synopsis :

Jeu de course, vous pourrez prendre le volant de nouveaux véhicules tout-terrain comme le Ford Fiesta R5 et le Mitsubishi Lancer Evolution I. La licence officielle FIA World Rallycross Championship vous permettra de participer aux étapes suivantes : Montalegre, Lohéac Bretagne, Hell, Holjes et Lydden Hill. Plusieurs modes sont au programme.

Config minimum

Config conseillée

  • Système d'exploitation : 64bit Versions of Windows 7, Windows 8, Windows 10
  • Processeur : AMD FX Series or Intel Core i3 Series
  • Mémoire vive : 4 GB de mémoire
  • Graphiques : AMD HD5570 or NVIDIA GT440 with 1GB of VRAM (DirectX 11 graphics card required)
  • Réseau : Connexion internet haut débit
  • Espace disque : 50 GB d'espace disque disponible
  • Carte son : DirectX Compatible soundcard
  • Système d'exploitation : 64bit Versions of Windows 7, Windows 8, Windows 10
  • Processeur : Intel Core i5 4690 or AMD FX 8320
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GTX 780 or AMD R9 390
  • Réseau : Connexion internet haut débit
  • Espace disque : 50 GB d'espace disque disponible
  • Carte son : DirectX Compatible soundcard

News (2)

  • DiRT 4 aussi beau sur PC que sur PS4 Pro ?

    DiRT 4 aussi beau sur PC que sur PS4 Pro ?

    27-03-2017

    Vous le savez surement, Microsoft et Sony vont sortir des versions améliorées de leurs consoles ONE et PS4, nommées respectivement Project Scorpio et PS4 Pro. Alors qu'on attend la première dans le courant de l'année... plus d'infos

    DiRT 4 annoncé

    DiRT 4 annoncé

    26-01-2017

    Le dernier en date, DiRT Rally, faisait une petite coupure avec le genre de la franchise. Le nouveau venu, DiRT 4, sera dans un style plus arcade. Licence de FIA World Rallycross Championship dans la poche, le titre proposera des compétitions et... plus d'infos

1 - 2 of 2

Test

73

jaquette avant

#Réaliste #Rafraichissant #Prenant

Introduction :

Je suis un habitué de la franchise ; j’y joue depuis le deuxième épisode.

Le dernier opus en date, Dirt Rally, changeait de nom et cassait les codes originels de la série en proposant des courses de rallye pures et dures.

Avec lui, adieu les circuits originaux et culottés et place au réalisme.

A priori, DiRT 4 ne peut pas se contenter de réitérer le même type de contenu que son grand frère, sinon la série est morte ; il n’y a qu’une seule solution : innover.

Quand est-il vraiment ?

Évaluation :

Vous choisissez : le titre est soit complet, soit bordélique ; il y aura plein d’options et de fonctionnalités dans les menus que vous n’utiliserez pas.

 

Principalement, il faut savoir que le jeu propose 4 types de courses :

- Rally

- Land Rush

- Rally cross

- Historic Rally

 

Les courses de Land Rush, de Rally Cross et d’Historic Rally sont très peu amusantes pour différentes raisons.

 

Le jeu est beau

L’aspect du jeu le plus excitant et également celui qui vous prendra le plus de temps concerne la première partie : les courses de Rally.

Les cartes font globalement entre 4 et 10 km. Le style adopté est clairement « réaliste ».

Les courses vous emmènent dans différents endroits du monde sur des terrains très variés : terre, graviers, bitume … dans des conditions climatiques tout aussi changeantes : brouillard, nuit, pluie, neige …

 

Cela ne suffit pas pour être original

Certaines courses vous demanderont d’acheter un véhicule plus puissant ou plus adapté. Vous pourrez vous les payer si vous finissez la plupart de vos spéciales dans les premiers ; une formalité en difficulté « normale ».

Bien entendu, les voitures entre elles ont un comportement différent.

Du coup, tous ces éléments combinés font que les courses sont très différentes les unes des autres.

 

 

 

Les spéciales sur la neige sont les plus difficiles

Le point le plus appréciable du jeu : la progression dans le pilotage.

En fait, comme dans la réalité, on est épaulé d’un copilote durant les courses, mais il n’est pas si facile de se l’accaparer.

 

Personnellement, au début, je n’arrivais pas à écouter le copilote : j’avais l’impression qu’il me donnait les informations trop en avance et que par conséquent, elles ne correspondaient pas à ce que je voyais.

Du coup, sur les ¾ de ma « carrière » j’ai conduit à l’œil (à vue). C’est-à-dire que je ne prenais pas en compte les invectives de mon copilote.

Toutefois, j’ai nettement progressé sur la fin et j’ai fini par d’abord écouter le copilote avant de regarder devant moi.

Je dirais même que ces 2 actions (voir et écouter) sont étroitement liées et font tout le sel de ces courses de rallye.

 

Sachez qu’en terme de classement général, vous gagnerez 2 fois + de place si vous écoutez le copilote, car vous pouvez anticiper les aspérités de la route et donc allez beaucoup plus vite.

 

Il semblerait toutefois que cet apprentissage a des limites ou qu’il varie d’un joueur à l’autre ; chacun progresse + ou – vite et + ou - loin.

En effet, ceux qui sont tout en haut du classement vous mettent plusieurs bonnes secondes dans la vue ; à moins de leur demander conseils ou des explications sur ce qui les fait aller aussi vite ; on ne progresse plus.

Il semblerait que certains ont la science infuse …

 

Les spéciales de nuit sont jouissives

Ce côté « progression » est très méritant et fait toute la saveur de ce DiRT 4.

On regrette un peu quand même ce côté ultraréaliste des maps.

Seuls quelques détails nouveaux viennent perturber la monotonie des circuits.

Il vous sera par exemple possible de croiser une volée de pigeon, un hélicoptère (il me semble ne l’avoir vu qu’une fois ? Aurais-je halluciné ?), un drone, ou un concurrent planté dans le décor après un accident.

Avec des cartes plus originales, la « complexité » du menu prendrait tout son sens et son intérêt ; les joueurs s’investiraient davantage.

 

Graphiquement le jeu est perfectible, mais on apprécie la fluidité du titre.

Le gameplay est simple au possible.

 

L’interface du jeu est rythmée par une dizaine de musiques foncièrement différentes entre elles ; certaines ont du panache.

 

Le jeu est tout bonnement agréable à jouer.

Screenshots :

Résultats :
Graphismes 28 /50
Cohérence
Qualité
Originalité
Pertinence
10
13
0
5
/10
/15
/15
/10
Gameplay 33 /50
Richesse
Originalité
IA
15
8
10
/25
/15
/10
Ambiance Sonore 35 /40
Musiques
Bruitages
15
20
/20
/20
Scénario 20 /30
Originalité
Pertinence
10
10
/15
/15
Durée de vie 20 /20
Bugs 10 /10

Config minimum :

  • Système d'exploitation : 64bit Versions of Windows 7, Windows 8, Windows 10
  • Processeur : AMD FX Series or Intel Core i3 Series
  • Mémoire vive : 4 GB de mémoire
  • Graphiques : AMD HD5570 or NVIDIA GT440 with 1GB of VRAM (DirectX 11 graphics card required)
  • Réseau : Connexion internet haut débit
  • Espace disque : 50 GB d'espace disque disponible
  • Carte son : DirectX Compatible soundcard

Config conseillée :

  • Système d'exploitation : 64bit Versions of Windows 7, Windows 8, Windows 10
  • Processeur : Intel Core i5 4690 or AMD FX 8320
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GTX 780 or AMD R9 390
  • Réseau : Connexion internet haut débit
  • Espace disque : 50 GB d'espace disque disponible
  • Carte son : DirectX Compatible soundcard
Note : 73/100

Images (258)

Fonds d'écran (0)

1 - 0 of 0