Dead Rising 4

Dead Rising 4

  • pc
  • one

Fiche

jaquette avant

93

  • Genre :

    Action / Beat'em All

  • Éditeur :

  • Développeur :

    Capcom

  • Sortie :

    06 Décembre 2016

  • Classification :

    - de 18 ans

  • Jouable en :

    Solo / Multi

Synopsis :

Vous incarnez Frank West, de retour 16 ans après les événements du premier opus à Willamette dans le Colorado.
Vous trouverez des hordes de zombies différents dont certains redoutables.
Votre but ? Découvrir la vérité qui se cache derrière cette invasion et repousser les assauts.

Config minimum

Config conseillée

  • CPU : Intel i5-2400 / AMD FX 6300
  • RAM : 6Go
  • GPU : GTX 760 (2 Go) / HD 7850 (2 Go)
  • DX : DirectX 11
  • OS : Windows 10
  • Capacité de stockage : 50GB
  • CPU : Intel i7-3770 / AMD FX 8350
  • RAM : 8Go
  • GPU : GTX 970 (4 GB) / R9 290 (4 Go)
  • DX : DirectX 11
  • OS : Windows 10
  • Capacité de stockage : 50 Go

News (7)

1 - 6 of 7

Test

93

jaquette avant

Introduction :

C’est donc au tour de Dead Rising 4 de voir le jour.
Concernant la franchise, j’avais joué à l’époque à Dead Rising 2, qui remonte quand même à 2010.
Le jeu était vraiment prenant avec ses hordes de zombies à massacrer, ses armes combos à fabriquer et son “dress-code” déjanté.
Seul point négatif : la présence de boss ; je me rappelle m’être cassé les dents sur certains d’entre eux. Heureusement, on pouvait passer outre et continuer l’aventure sans avoir à les battre ...
Le plus surprenant : il soufflait sur le jeu comme un vent de fraicheur.
Les développeurs avaient du vraiment prendre leur pied à le construire !
Ou bien était-ce moi ?
Alors ? Est-ce que comme le bon vin, la série s’est bonifiée avec le temps ?

Évaluation :

Ma première arme combo

Dead Rising 4 se déroule en 2022.
Le joueur incarne à nouveau Frank West, ancien photographe / journaliste, dorénavant professeur dans une école.
Frank est approché par une de ses élèves, Vick, qui le pousse à espionner un complexe militaire près de Willamette : le site de la première apparition de zombies.
A l'intérieur, les 2 protagonistes découvrent que l'endroit est le théâtre d'expériences / recherches sur les zombies.
Surpris dans leurs investigations, Frank et Vick sont forcés de fuir ; mais Vick s'échappe seule en laissant Frank sur place.
Accusé faussement par le gouvernement, Frank devient un fugitif et disparait.
Quelques mois plus tard, à Noël, Frank est trouvé par un certain Brad Park, un agent de la ZDC qui le persuade de l'aider dans une enquête sur une nouvelle apparition de zombies à Willamette durant le "Black Friday". En échange de quoi ses déboires judiciaires seront effacés. Il obtient par la même l’exclusivité sur ce qu’il découvrira.
Enfin, presque, puisque Frank apprend que Vick est déjà partie enquêter de son côté.
Après quelques péripéties, Frank et Brad se retrouvent propulsés en plein cœur du centre commercial de Willamette.
Ils apprennent que les nouveaux zombies sont affectés par un virus beaucoup plus virulent que le précédent, puisque le traitement à base de Zombrex ne fonctionne plus.
De plus, une organisation appelée "Obscuris" est également dans la ville à la recherche d'une monstrueuse créature appelée "Calder".

 

Dead Rising 4 est un jeu dont il est difficile de parler de ses caractéristiques tellement celles-ci s’entremêlent brillamment ; une alchimie commune aux meilleurs pépites du jeu vidéo.

 

Dans le centre commercial c'est vraiment l'éclate

Graphiquement, le jeu est stupéfiant.
Je ne parle pas de la qualité, plutôt bonne, mais surtout de la quantité !
Dans le jeu, vous croiserez un incroyable nombre de zombies.
Pour vous dire : j’en ai personnellement tué 20000 en 20 heures de jeu ; soit 1000 par heure.
Comment est-ce possible ?
Tout simplement parce que les armes combos que vous fabriquerez sont dévastatrices et que les zombies pullulent.
La présence de véhicules joue également pour beaucoup puisque quand vous roulerez, vous aurez la possibilité de foncer dans le tas et donc d’écraser tout le monde.
Les affrontements sont jouissifs et juteux (gerbes de sang, démembrements et effets sexy en tout genre).
Le jeu est une énorme boucherie ; le tout, sans ralentissement (ou presque).
Un véritable exploit !
On appuiera sur le fait que l’ensemble du jeu est graphiquement original et cohérent (map, armes, personnages, effets spéciaux, interface).
On regrettera toutefois le manque de fantaisie dans les habits que peut endosser le héros ; les développeurs ont du penser que cela rabaisserait la qualité du jeu en le tirant vers le bas.
Du coup cette fonctionnalité est amusante, mais relativement timide.
Peut-être plus débridé dans un DLC ?

 

Attention ! Je suis en slip et ça va chauffer

Au niveau du gameplay, Dead Rising 4 n’est pas en reste.
Déjà, il faut mentionner le fait que l’apprentissage se fait en douceur.
On se forme tranquillement aux déplacements, aux armes ou encore à l’appareil photo multifonctions.
Cette délicatesse est appréciable.
Toujours au niveau des armes, il faut savoir qu’elles sont de 3 sortes :
- les armes de corps à corps (exemple : une machette)
- les armes de jet (exemple : une grenade)
- les armes à distance (exemple : une mitraillette)
Le héros en porte plusieurs de chaque sorte sur lui.
Par ailleurs, les armes sont notées de 1 à 5 suivant leur puissance de feu.
Bien entendu, les armes combos que vous fabriquerez sont nettement au-dessus du lot.
A noter également qu’à partir d’un certain nombre d’estocades portées à l’ennemi, vous aurez la joie d’exécuter un coup critique + ou - spectaculaire suivant l’arme que vous avez dans les mains.
On mentionnera aussi le fait que le jeu est dans l’air du temps avec la possibilité par moment de s’équiper d’un exosquelette et d’une arme “lourde” ou encore de faire des selfies.
Sinon le jeu a son petit côté RPG sympathique avec un arbre de compétences amusant à 4 branches à étoffer.
Au niveau de la difficulté, le jeu est plutôt facile en mode “normal” voir une promenade de santé.
Si vous voulez un challenge plus relevé, il vous faudra choisir une difficulté plus âpre en début de jeu.
On ne le dira jamais assez, le gameplay de Dead Rising 4 est amusant et décomplexé.
Une vraie merveille !
Seuls quelques bugs mineurs viennent perturber les sensations (textures qui clignotent, quelques zombies plantés dans le décor, la portée de certaines armes réduites par moment, des explosions qui ne marchent pas)

 

Malgré le nombre, il n'y a aucun problème d'affichage

Le scénario est quant à lui d’une grande simplicité : une particularité qui manque cruellement à d’autres jeux.
Le tout est servi par des bruitages magistraux et une musique “douce” en total décalage avec l’horreur de la situation.
Sinon, le scénario ne possède pas vraiment de quêtes secondaires ; les missions supplémentaires consistent surtout dans le nettoyage d’abris de fortune, dans la délivrance de survivants ou encore dans la destruction de matériel militaire des soldats d’Obscuris.

Si vous avez envie de vous défouler dans la joie et la bonne humeur, sauter sur Dead Rising 4.
Si vous avez envie de voir à quoi ressemble un bon jeu, allez-y aussi.

Screenshots :

Résultats :
Graphismes 48 /50
Cohérence
Qualité
Originalité
Pertinence
10
13
15
10
/10
/15
/15
/10
Gameplay 46 /50
Richesse
Originalité
IA
23
15
8
/25
/15
/10
Ambiance Sonore 38 /40
Musiques
Bruitages
18
20
/20
/20
Scénario 29 /30
Originalité
Pertinence
14
15
/15
/15
Durée de vie 18 /20
Bugs 7 /10

Config minimum :

  • CPU : Intel i5-2400 / AMD FX 6300
  • RAM : 6Go
  • GPU : GTX 760 (2 Go) / HD 7850 (2 Go)
  • DX : DirectX 11
  • OS : Windows 10
  • Capacité de stockage : 50GB

Config conseillée :

  • CPU : Intel i7-3770 / AMD FX 8350
  • RAM : 8Go
  • GPU : GTX 970 (4 GB) / R9 290 (4 Go)
  • DX : DirectX 11
  • OS : Windows 10
  • Capacité de stockage : 50 Go
Note : 93/100

Images (160)

Vidéos (0)

1 - 0 of 0

Fonds d'écran (0)

1 - 0 of 0