Deus Ex : Mankind Divided

Deus Ex : Mankind Divided

  • pc
  • ps4
  • one
  • mac
  • linux

Fiche

jaquette avant

87

  • Genre :

    RPG

  • Éditeur :

  • Développeur :

    Eidos Montréal

  • Sortie :

    23 Août 2016

  • Classification :

    - de 18 ans

  • Jouable en :

    Solo

Synopsis :

Nous sommes en l'an 2029, et les humains augmentés sont désormais traités en parias, exclus de la société.
Adam Jensen est devenu un agent infiltré expérimenté qui doit mener ses opérations dans un monde qui méprise ses semblables. Doté d'un nouvel arsenal composé d'armes et d'augmentations à la pointe de la technologie, il devra choisir comment aborder ses missions, et décider à qui accorder sa confiance, s'il souhaite démanteler ce vaste complot mondial.

Config minimum

Config conseillée

  • Système d'exploitation : Windows 7.1SP1 or above (64-bit Operating System Required)
  • Processeur : Intel Core i3-2100 or AMD equivalent
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : AMD Radeon HD 7870 (2GB) or NVIDIA GeForce GTX 660 (2GB)
  • Espace disque : 45 GB d'espace disque disponible
  • Système d'exploitation : Windows 10 64-bit
  • Processeur : Intel Core i7-3770K or AMD FX 8350 Wraith
  • Mémoire vive : 16 GB de mémoire
  • Graphiques : AMD Radeon RX 480 - 1920 x 1080 or NVIDIA GTX 970 - 1920 x 1080
  • Espace disque : 55 GB d'espace disque disponible

News (4)

1 - 4 of 4

Test

87

jaquette avant

Introduction :

Cela va faire 4-5 ans que Deus Ex : Human Revolution est sorti.
Un bail donc !
Le jeu était franchement prenant et possédait :
- des décors originaux (dont certains éblouissants)
- un gameplay mixant infiltration et fusillades
- des boss coriaces (le plus mémorable avait les traits de Rihanna)
- un système de hacking ingénieux et amusant
C’est donc avec enthousiasme que nous accueillons le prochain opus de Square Enix, à savoir Deus Ex : Mankind Divided.
Alors ? Toujours aussi percutant ?

Évaluation :

Graphiquement le jeu est sexy

L’histoire se déroule en 2029, deux ans après la fin de Deus Ex : Human Revolution.
Depuis l’incident qui vit tous les “augmentés” attaquer de manière erratique les humains, ceux-ci sont désormais rejetés par la société ; un climat de peur et d’amertume règne.
Adam Jensen, nouvel agent de la “Task Force 29”, une équipe d’Interpol, est sur le qui-vive.
De sombres desseins sont en préparation. Dans l’ombre, des organisations secrètes tirent les ficelles. Le but ? Influencer l’opinion mondiale sur le sort des augmentés.

 

Au début du jeu, pour être franc, on ne comprend rien, si ce n’est que tout ne se passe pas comme prévu pour notre héro.
Toutefois, au fur et à mesure qu’on progresse dans le jeu, le scénario devient plus limpide ; il faut tout simplement découvrir ce qui se trame en coulisse.
Le scénario est sympa, mais on regrette sa “nervosité” qui nous prend à la gorge dès la première mission.
Malheureusement, comme Icare, à vouloir voler trop près du soleil, on se brûle les ailes...

 

Pour le piratage c'est un peu le bordel

Au niveau des graphismes, c’est la grosse claque.
C’est vraiment incroyable tout ce contenu : à la fois original et harmonieux.
Le jeu rythme phases de contemplation, d’exploration, d’infiltration et d’action : un vrai délice.
On en prend plein les yeux !
Le level design est beau, mais ce qui est le plus excitant dans tout ça c’est la liberté d’action qui est offerte au joueur. En effet, à la différence d’un Call of Duty : Advanced Warfare, le jeu n’est pas linéaire, les chemins sont multiples et il y en a pour tous les goûts !
On citera également, qu’astucieusement, les objets avec lesquels on peut interagir sont mis en valeur.
L’interface quant à elle est réussie.

 

Le scénario propose des choix

Concernant le gameplay, on peut le qualifier de complet.
Petit problème toutefois, on ne comprend pas le fonctionnement de tous ses éléments ; heureusement, rien de bloquant.
Ce qui est jouissif en revanche : les compétences intéressantes que l’on développe !
En effet, en terminant les missions, on gagne de l’expérience. Passé un certain pallié on gagne le droit de développer une amélioration cybernétique sur notre héro.
Autant vous le dire tout de suite : elles sont géniales !
Personnellement, comme je n’aime pas lire, j’ai choisi les améliorations au hasard.
Surtout, ne faites pas comme moi ! Prenez le temps de lire les caractéristiques de chaque compétence, elles sont vraiment variées, prenantes et forgeront votre expérience de jeu (invisibilité, radar, vision ...).
Le gameplay est également coriace : vous mourrez de nombreuses fois !
Foncer dans le tas n’est clairement pas la solution la plus efficace.
En fait, il va falloir se faire discret (le système cachette/déplacement fonctionne à merveille), assommer des gardes et déplacer leurs corps, pirater les portes/caméras/tourelles.
On peut parfois attaquer de front, mais il faut alors faire face à de nombreux renforts et comme les munitions nous sont délivrées au compte-goutte, les choses peuvent devenir complexes ; toutefois ce n’est pas impossible. Essayez ! Vous verrez bien.
L’IA est plutôt bonne et nous offre quelques frissons. Vous comprendrez ce que je veux dire quand vous verrez vos ennemis bondir d’un étage ou “glisser” vers vous.

 

Le Red Queen !

Au niveau sonore, Deus Ex : Mankind Divided s’en sort plutôt bien.
Les musiques sont sympathiques, même si elles n’ont rien d’extraordinaire.
Toutefois, il y en a une qui sort du lot et qui marque le titre de Square Enix au fer rouge !
Je veux parler de la musique qui est jouée au club de strip tease le “Red Queen” (vous n’y échapperez pas vu qu’une des missions principales s’y déroule).
Franchement quel pied ! Le “Red Queen” est aussi envoutant que la boîte de nuit “Afterlife” dans Mass Effect 2.

Pour finir, on signalera que le titre comporte quelques bugs.
Déjà, on constate que certaines cinématiques ont tendance à freezer (légèrement, mais c’est tout de même désagréable).
Il faut souligner ensuite qu’à certains endroits du jeu les armes mettent 3-4 secondes à sortir : ce qui ne facilite pas les choses.
Sinon, j’ai eu droit à 2 crashs (rien de bien méchant).
Par contre, le plus emmerdant : le bouton de tir qui ne marche pas avec certaines armes !

En résumé, Deus Ex : Mankind Divided est un bon jeu.
Si vous l’achetez, vous en aurez pour votre argent !

Screenshots :

Résultats :
Graphismes 50 /50
Cohérence
Qualité
Originalité
Pertinence
10
15
15
10
/10
/15
/15
/10
Gameplay 49 /50
Richesse
Originalité
IA
25
15
9
/25
/15
/10
Ambiance Sonore 37 /40
Musiques
Bruitages
17
20
/20
/20
Scénario 17 /30
Originalité
Pertinence
10
7
/15
/15
Durée de vie 18 /20
Bugs 3 /10

Config minimum :

  • Système d'exploitation : Windows 7.1SP1 or above (64-bit Operating System Required)
  • Processeur : Intel Core i3-2100 or AMD equivalent
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : AMD Radeon HD 7870 (2GB) or NVIDIA GeForce GTX 660 (2GB)
  • Espace disque : 45 GB d'espace disque disponible

Config conseillée :

  • Système d'exploitation : Windows 10 64-bit
  • Processeur : Intel Core i7-3770K or AMD FX 8350 Wraith
  • Mémoire vive : 16 GB de mémoire
  • Graphiques : AMD Radeon RX 480 - 1920 x 1080 or NVIDIA GTX 970 - 1920 x 1080
  • Espace disque : 55 GB d'espace disque disponible
Note : 87/100

Images (121)

Vidéos (0)

1 - 0 of 0

Fonds d'écran (0)

1 - 0 of 0