Just Cause 3

Just Cause 3

  • pc
  • ps4
  • one

Fiche

jaquette avant

78,5

  • Genre :

    Action / Aventure

  • Éditeur :

  • Développeur :

    Avalanche Studios

  • Sortie :

    01 Décembre 2015

  • Classification :

    - de 18 ans

  • Jouable en :

    Solo

  • Similaire à :

    Yakuza 6 : The Song of Life

Synopsis :

Le jeu se déroule dans la République Méditerranéenne de Medici.
Votre mission ? Faire tomber la dictature du général Di Ravello.
Pour cela, vous devrez reprendre les régions aux mains du dictateur en éliminant ses partisans et en détruisant leurs installations.
A votre botte : de multiples armes, véhicules et gadgets.

Config minimum

Config conseillée

  • Système d'exploitation : Vista SP2 / Windows 7.1 SP1 / Windows 8.1 (64-bit Operating System Required)
  • Processeur : Intel Core i5-2500k, 3.3GHz / AMD Phenom II X6 1075T 3GHz
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GeForce GTX 670 (2GB) / AMD Radeon HD 7870 (2GB)
  • Espace disque : 54 GB d'espace disque disponible
  • Système d'exploitation : Vista SP2 / Windows 7.1 SP1 / Windows 8.1 (64-bit Operating System Required)
  • Processeur : Intel Core i7-3770, 3.4 GHz / AMD FX-8350, 4.0 GHz
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GeForce GTX 780 (3GB) / AMD R9 290 (4GB)
  • Espace disque : 54 GB d'espace disque disponible

News (1)

1 - 1 of 1

Test

78,5

jaquette avant

Introduction :

Après un Just Cause 2 surprenant de qualité, avec des paysages d’une grande solitude et un gameplay détonant, voilà que sa suite pointe le bout de son nez.
C’est donc avec une grande impatience que nous accueillons Just Cause 3 ; en qui nous plaçons toute notre confiance.
“Il va être encore meilleur” ; “on va bien s’amuser” ; voilà quelques idées qui fusent dans la tête de n’importe quel joueur ayant joué à l’épisode 2.
Mettons fin tout de suite au suspens: Just Cause 3 est un bon jeu, mais certains de ses compartiments sont moins bons que ceux de son prédécesseur.

Évaluation :

Repos, armes, alcool. La panoplie du guerrier

Tout d’abord le scénario est inexistant ; dans Just Cause 3 le joueur doit, comme dans le précédent opus, délivrer une île du joug d’un dictateur. Mais ici, point de missions avec les rebelles, le joueur est laissé a l’abandon. Son unique mission ? Reconquérir toutes les bases ennemies que compte l’île et ce dans n’importe quel ordre.
Le problème, ennuyant, c’est que les bases à délivrer (villages, avant postes, tours de contrôle, ports) ne sont pas indiquées clairement sur la carte. Alors qu’on pensait en avoir fini avec une province voilà qu’elle reste inachevée. Une chose très rébarbative donc, puisqu’il faut prendre son temps à chercher la location des bases ennemies; gros point noir de cet opus.
On pourrait se demander comment les développeurs ont pu omettre cette fonctionnalité; vitale pour le bon déroulement du jeu. Pour le scénario donc, 0; mis à part le scénario d’attaque d’une base, très jouissif et imprévisible.

 

D'en haut on voit mieux les installations

Concernant le gameplay, il faut avouer qu’il est très prenant.
C’est un véritable plaisir que de reprendre les bases au dictateur.
Les ennemis sont nombreux ; leurs résistances varient (casques, gilets par balle, déplacements façon ninja), leurs équipements aussi (mitrailleuse, minigun, grenades, fusil sniper, lance roquettes).
Certains ne sont que de la chair à canon, d’autres sont plus coriaces.
On meurt après s’être trop aventuré en territoire ennemi et en se faisant du coup encercler.
Les équipements à détruire tout comme la milice du dictateur sont repérables en rouge (tout comme dans le jeu The Saboteur où les installations nazi étaient signalées en rouge). Il n’y a plus qu’à envoyer la sauce.
Autre point très appréciable, les installations à détruire sont visibles sur la carte ; il n’y a pas besoin de chercher.
Le summum du fun dans Just Cause 3: piloter un hélicoptère muni de lance roquettes et tout faire péter.
Attention toutefois à pirater au préalable ou à détruire les batteries de missiles sol-air de l’ennemi pour jouir pleinement du vol.
Un très bon gameplay donc, avec une difficulté bien dosée, mais pas exempté de défauts.
Citons notamment cette tour de contrôle qu’il faut reprendre à l’ennemi et où on est bombardé depuis le ciel toutes les 10 secondes d’une manière injouable et rébarbative.
Citons également le bouclier d’invincibilité que possèdent certains avions et tanks ; qui trahit le réalisme du jeu.

 

Si vous aimez tout faire péter, le jeu est pour vous

D’un point de vue graphismes c’est du beau boulot.
L’ile est immense et bien garnie ; c’est un pur bonheur que de se balader dans les champs de tournesol ou de blé, voir dans les forêts de cette contrée méditerranéenne.
Le travail est vraiment colossal !
Pour se balader : le joueur fera appel à 2 outils : le grappin et le parachute; avec lesquels il parcourra de grandes distances très rapidement. Le joueur peut également utiliser le wingsuit ; nouveauté de ce nouvel opus, et voler dans les airs plusieurs secondes, car il faut le dire, l’île possède une verticalité plus prononcée que son prédécesseur ; il y a de nombreuses falaises.
Mais le côté méditerranéen de l’environnement de Just Cause 3 (contrairement à la jungle du 2ème opus) nous pousse à la sieste et au Pastis. Rien de tel que de profiter des décors paisiblement en se laissant bercer par une excursion en parachute.
Les décors sont beaux, mais pas seulement.
Les différentes explosions (installations, barils d’essence, bombonnes de gaz, stations essences, véhicules) sont criantes de réalisme ; c’est un pur bonheur pour les yeux que de tout faire sauter.
On notera toutefois quelques fautes de goût où certains villages typiquement méditerranéen (avec leurs murs blancs et toits de tuiles rouges) possèdent en leurs centres quelques grandes tours qu’on ne trouve que dans les grandes métropoles ; un décalage pas forcément le bienvenu.

 

L'opposition est un peu molle

D’un point de vue sonore, Just Cause 3 s’en sort assez bien. La musique d’ambiance ne s’entend pas si on n’y prête pas attention car elle colle parfaitement à l’action.
Il n’y a pas de musique : excepté lorsque que l’on prend le volant d’une camionnette de propagande.
Sinon les bruitages sont irréprochables.


Le jeu comporte quelques bugs, mais dans l’ensemble rien de bien gênant.
Just Cause 3 est un très bon jeu qui vaut largement le prix pour lequel on l’aura acheté.

Screenshots :

Résultats :
Graphismes 42 /50
Cohérence
Qualité
Originalité
Pertinence
8
13
13
8
/10
/15
/15
/10
Gameplay 43 /50
Richesse
Originalité
IA
22
13
8
/25
/15
/10
Ambiance Sonore 30 /40
Musiques
Bruitages
10
20
/20
/20
Scénario 13 /30
Originalité
Pertinence
7
6
/15
/15
Durée de vie 20 /20
Bugs 9 /10

Config minimum :

  • Système d'exploitation : Vista SP2 / Windows 7.1 SP1 / Windows 8.1 (64-bit Operating System Required)
  • Processeur : Intel Core i5-2500k, 3.3GHz / AMD Phenom II X6 1075T 3GHz
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GeForce GTX 670 (2GB) / AMD Radeon HD 7870 (2GB)
  • Espace disque : 54 GB d'espace disque disponible

Config conseillée :

  • Système d'exploitation : Vista SP2 / Windows 7.1 SP1 / Windows 8.1 (64-bit Operating System Required)
  • Processeur : Intel Core i7-3770, 3.4 GHz / AMD FX-8350, 4.0 GHz
  • Mémoire vive : 8 GB de mémoire
  • Graphiques : NVIDIA GeForce GTX 780 (3GB) / AMD R9 290 (4GB)
  • Espace disque : 54 GB d'espace disque disponible
Note : 78,5/100

Images (78)

Vidéos (1)

1 - 1 of 1

Fonds d'écran (1)

1 - 1 of 1